Les probiotiques pourraient réduire le coût économique lié à la gêne respiratoire

6 MinutesRead

Les résultats d’une étude de haute qualité suggèrent que la consommation de probiotiques pourrait contribuer à réduire les coûts associés à la gêne respiratoire.1 Rien qu’aux États-Unis, la consommation de probiotiques a été associée à une réduction du nombre de jours d’arrêt de travail de l’ordre de 54 millions de jours par an.1

Fait

On recense en moyenne 1,7 jours d’arrêt de travail dû à la gêne respiratoire. 2

La gêne respiratoire est une affection fréquente et peut être un fardeau pour les familles et les sociétés 

La gêne respiratoire est fréquente. Rien qu’aux États-Unis, on estime que le nombre de cas de gêne respiratoire s’élève à 33 millions chaque année.3
Même en excluant les coûts d’hospitalisation, la gêne respiratoire peut être un fardeau pour les familles, les sociétés et les économies en raison des coûts associés à la visite d’un professionnel de santé, aux interventions de soins et à la perte de productivité sur le lieu de travail.4
Les probiotiques pourraient contribuer  à la santé des voies respiratoires
Des études suggèrent que les probiotiques pourraient aider à réduire le nombre de cas de gêne respiratoire.5, 6 Plus précisément, plusieurs études cliniques ont démontré que la consommation des souches probiotiques Lactobacillus rhamnosus, LGG® et Bifidobacterium, BB-12®    (ci-après désignées par l’utilisation des marques déposées LGG® et BB-12®) pourrait être bénéfique pour la santé respiratoire en réduisant la durée des épisodes de gêne respiratoire.7, 8, 9, 10
 

Les souches LGG® et BB-12® pourraient aider à réduire  la gêne respiratoire

Des études cliniques chez l’enfant ont démontré que la prise quotidienne de LGG® était associée à : 

  • Moins de maladies des voies respiratoires supérieures9
  • Moins d’affections des voies respiratoires durant plus de trois jours8, 9
  • Un état où l'on se sent moins bien durant moins longtemps9
  • Moins de troubles digestifs durant plus de deux jours8

Par rapport au groupe placebo, les enfants recevant une supplémentation LGG® étaient nettement moins absents de la crèche pour raisons de maladie.9 En savoir plus sur LGG® et les probiotiques et la santé respiratoire.
Un résultat similaire a été observé chez les adultes.7 Des étudiants en bonne santé ayant reçu une combinaison de souches probiotiques LGG® et BB-12® pendant 12 semaines ont eu 33 % moins de jours avec gêne respiratoire. Ils se sentaient également moins mal que ceux qui avaient reçu un placebo.7 En savoir plus sur BB-12® et le soutien de la santé immunitaire par les probiotiques.

Les probiotiques pourraient contribuer à réduire le coût économique associé à la gêne respiratoire

Les résultats d’une étude de 2019 suggèrent que la consommation de probiotiques pourrait contribuer à réduire les coûts associés à la gêne respiratoire.1 L’étude sur l’économie de la santé s’est étendue sur une période de cinq ans et a démontré que pour les seuls États-Unis, l’utilisation de probiotiques était associée à une réduction annuelle du nombre de jours d’arrêt de travail de l’ordre de 54 millions.1 Il est intéressant de noter que l’étude suggère que cela réduirait le nombre des interventions de soins nécessaires chaque année.1

Les probiotiques pourraient avoir des effets bénéfiques pour la santé et l’économie

Les études évoquées suggèrent que les  probiotiques pourraient réduire la gêne respiratoire, ce qui pourrait contribuer à réduire les coûts économiques associés. Par conséquent, la supplémentation en probiotiques pourrait non seulement être bénéfique pour la santé7, 8, 9, 10, mais aussi réduire l’impact de la gêne respiratoire sur les familles, les économies et les sociétés.1

Consultez un professionnel de santé pour en savoir plus, ou lisez davantage d’informations sur les probiotiques favorisant la santé immunitaire.
 

LGG® et BB-12® sont des marques déposées de Chr. Hansen A/S.

L’article est fourni à titre d’information sur les probiotiques et n’a pas pour objectif de suggérer qu’une substance mentionnée dans l’article puisse être utilisée pour diagnostiquer, guérir, atténuer, traiter ou prévenir une quelconque maladie.

 
hommes se déplaçant en ville avec un vélo parlant économie de la santé et probiotiques
<i>Lactobacillus rhamnosus</i>, LGG®

Lactobacillus rhamnosus, LGG® is the world’s most documented probiotic strain. The LGG® strain has demonstrated benefits across all ages and several health areas, including digestive, immune and oral health.

LGG® is a trademark of Chr. Hansen A/S

<i>Bifidobacterium</i>, BB-12<sup>®</sup> 

The probiotic strain Bifidobacterium, BB-12® is the world’s most documented probiotic Bifidobacterium. It has been extensively studied and has been associated with benefits for several areas of health.

BB-12® is a trademark of Chr. Hansen A/S

Liste de références

  1. Lenoir-Wijnkoop I, et al. Front Pharmacol. 2019;10(980).(PubMed)
  2. Palmer LA, et al. Vaccine. 2010;28(31):5049-56.(PubMed)
  3. Biggerstaff M, et al. Am J Epidemiol. 2018;187(5):1040-50.(PubMed)
  4. Putri W, et al. Vaccine. 2018;36(27):3960-6.(PubMed)
  5. King S, et al. Br J Nutr. 2014;112(1):41-54.(PubMed)
  6. Hao Q, et al. Cochrane Database Syst Rev. 2015(2):Cd006895.(PubMed)
  7. Smith TJ, et al. Br J Nutr. 2013;109(11):1999-2007.(PubMed)
  8. Hojsak I, et al. Pediatrics. 2010;125(5):e1171-7.(PubMed)
  9. Hojsak I, et al. Clin Nutr. 2010;29(3):312-6.(PubMed)
  10. Rautava S, et al. Br J Nutr. 2009;101(11):1722-6.(PubMed)

What are

probiotics?

Learn more about what probiotics are and how they are associated with health benefits

What to

look for

See key tips on how to choose a high-quality probiotic product

Our
strains

Read more about some of the world’s most documented probiotic strains and their diverse health benefits

Partager