Les maux d’estomac sont courants pendant un voyage 

- des souches de probiotiques spécifiques pourraient être utiles  

6 MinutesRead

Il est fréquent de ressentir des maux de ventre et d’avoir des selles molles lors de voyages à l’étranger. Des études scientifiques ont suggéré que la consommation de la souche probiotique Lactobacillus rhamnosus, LGG® 1, 2 (ci-après désignée par l’utilisation de la marque commerciale LGG®) ou d’un mélange spécifique de souches probiotiques Bifidobacterium, BB-12®, Lactobacillus acidophilus, LA-5®, Streptococcus thermophilus, STY-31 et Lactobacillus bulgaricus, LBY-27™3, 4 (ci-après désignées par l’utilisation des marques déposées BB-12®, LA-5®, STY-31 et LBY-27) pouvait être associée à une diminution des épisodes de selles molles en voyage. 

Les selles molles en déplacement sont l’un des défis les plus courants liés au voyage

Malheureusement, les vacances et les voyages dans des pays exotiques vont parfois de pair avec la consommation d’aliments et d’eau potable souillés.5 Les raisons sont notamment l’exposition à des climats et à des pratiques sanitaires auxquels l’intestin n’est pas habitué.5 La contamination des aliments et de l’eau peut survenir n’importe où dans le monde, mais les régions les plus exposées incluent le Moyen-Orient, l’Afrique, le Mexique, l’Amérique centrale et du Sud et l’Asie (à l’exception du Japon et de la Corée du Sud).6 Dans ces régions, les cas de troubles gastro-intestinaux en voyage peuvent atteindre 50 %.7, 8

La consommation de produits contaminés peut perturber le système digestif et provoquer des troubles gastro-intestinaux, se traduisant fréquemment par des épisodes de selles molles et une gêne abdominale. 5

Fait

Les voyages à l’étranger sont généralement associés à des maux d’estomac et à des épisodes de selles molles.

La consommation de bactéries nocives provoque généralement des maux de ventre liés au voyage.

Les maux de ventre liés au voyage sont généralement dus à la consommation d’aliments contaminés par des bactéries fécales nocives, comme les Escherichia coli (connues sous le nom d’E. coli).9 La plupart des microbes nocifs entraînent une augmentation du flux d’eau et de minéraux dans l’intestin.9 Cela crée un déséquilibre de la balance hydrique qui  peut entraîner une augmentation inconfortable de la production de selles.9

Touriste aux intestins en bonne santé achetant de la nourriture sur un marché

Les selles molles pendant un voyage sont désagréables et elles peuvent ruiner plus que les vacances

Généralement, les selles molles en voyage surviennent dans les 2 semaines suivant l’arrivée à destination, mais peuvent survenir jusqu’à 2 semaines après le retour à la maison.10 Un épisode de selles molles en voyage disparaît généralement spontanément et dure moins de 7 jours. 11 Cependant, jusqu’à 20 % des personnes confrontées à des épisodes de selles molles en voyage sont confinées au lit, 8 à 15 % ne se sentent toujours pas bien après une semaine et au moins 1 % sont hospitalisées. 12

Les troubles digestifs pourraient être atténués par une supplémentation en probiotiques 

De plus en plus de preuves suggèrent que les probiotiques pourraient contribuer à la santé digestive, 1, 2, 3, 4, 13 et une étude de haute qualité suggère que les probiotiques pourraient favoriser la santé digestive, réduisant ainsi les épisodes de selles molles en voyage. 13 Comme pour toutes les souches de probiotiques, il est important de choisir une souche de probiotique ayant fait l’objet d’études scientifiques et dans le domaine de santé concerné. En savoir plus sur le choix d’une souche de probiotique.

Fait

Les épisodes de selles molles en voyage peuvent gâcher les vacances, mais peuvent être résolues chez les adultes jouissant par ailleurs d’une bonne santé.

La souche probiotique LGG® pourrait réduire   la fréquence de selles molles en voyage

Une étude scientifique a étudié l’effet de la consommation de la souche probiotique LGG® sur la survenue de selles molles en voyage. L’étude a été menée chez des adultes en bonne santé qui voyageaient en Asie, en Afrique et en Amérique centrale et en Amérique du Sud. L’étude a commencé 2 jours avant le départ et s’est terminée le dernier jour du voyage.2 Les participants ont reçu la souche LGG® ou un placebo. Seulement 3,9% du groupe LGG® a présenté des épisodes de selles molles en voyage, contre 7,4% dans le groupe placebo.2
Étayant ces résultats, une étude menée auprès de 756 personnes voyageant en Turquie a signalé une réduction significative des selles molles en voyage dans le groupe prenant le probiotique LGG® par rapport au groupe placebo.1

 

Un mélange spécifique de souches probiotiques pourrait être bénéfique pour la santé des voyageurs

L’effet bénéfique d’un mélange très spécifique de souches BB-12®, LA-5®, STY-31 et LBY-27 sur la santé digestive a été démontré dans des études scientifiques.3, 4
94 voyageurs ont été sélectionnés au hasard pour recevoir le mélange probiotique ou un placebo pendant les 2 jours précédant le voyage et pendant toute la durée de leur visite de 2 semaines dans un pays à haut risque. Les épisodes de selles molles en voyage dans le groupe ayant pris le mélange probiotique étaient inférieurs de 39 % par rapport au groupe placebo.3
Dans une étude portant sur les effets d’un voyage sur les mouvements intestinaux au retour de ce voyage, les voyageurs participant à l’étude avaient pris ce mélange spécifique ou un placebo avant, pendant et après leur voyage. Non seulement le mélange de probiotiques a été associé à un nombre moindre de selles molles pendant le voyage, mais aucune personne du groupe probiotique n’a présenté de maux d’estomac de retour à la maison, contrairement à 18 % du groupe placebo.4

 

Les probiotiques pourraient être utiles lors de voyages à l’étranger

La consommation de la souche probiotique LGG® ou du mélange spécifique de souches probiotiques BB-12®, LA-5®, STY-31 et LBY-27pourraient aider au transit intestinal régulier lors de voyages à l’étranger.1, 2, 3, 4, 13

Consultez un professionnel de santé pour en savoir plus.

Découvrez comment atténuer les épisodes de selles molles chez les bébés et les enfants.

UFC : Unité formant colonies

BB-12®, LA-5®, STY-31 et LBY-27 sont de marques déposées ou commerciales de Chr. Hansen A/S.

L’article est fourni à titre d’information sur les probiotiques et n’a pas pour objectif de suggérer qu’une substance mentionnée dans l’article puisse être utilisée pour diagnostiquer, guérir, atténuer, traiter ou prévenir une quelconque maladie.

<i>Lactobacillus rhamnosus</i>, LGG®

Lactobacillus rhamnosus, LGG® is the world’s most documented probiotic strain. The LGG® strain has demonstrated benefits across all ages and several health areas, including digestive, immune and oral health.

LGG® is a trademark of Chr. Hansen A/S

<i>Bifidobacterium</i>, BB-12<sup>®</sup> 

The probiotic strain Bifidobacterium, BB-12® is the world’s most documented probiotic Bifidobacterium. It has been extensively studied and has been associated with benefits for several areas of health.

BB-12® is a trademark of Chr. Hansen A/S

<i>Lactobacillus acidophilus</i>, LA-5®

The probiotic strain Lactobacillus acidophilus, LA-5® has demonstrated benefits for health, including digestive health, when used in combination with Bifidobacterium, BB-12®.

LA-5® and BB-12® are trademarks of Chr. Hansen A/S

Liste de références

  1. Oksanen PJ, et al. Ann Med. 1990;22(1):53-6. (PubMed)
  2. Hilton E, et al. J Travel Med. 1997;4(1):41-3. (PubMed)
  3. Black FT, et al. In: Steffen R, et al., editors. Travel Medicine: Proceedings of the First Conference on International Travel Medicine, Zürich, Switzerland, 5–8 April 1988. Berlin, Heidelberg: Springer Berlin Heidelberg; 1989. p. 333-5.
  4. Black FT, et al. 1988. Unpublished data.
  5. Mayo Clinic. Accessed June 12, 2020. (Source)
  6. Centers for Disease Control and Prevention. Accessed June 12th, 2020. (Source)
  7. Steffen R, et al. JAMA. 2015;313(1):71-80. (PubMed)
  8. Steffen R, et al. J Travel Med. 2004;11(4):231-7. (PubMed)
  9. Leung AKC, et al. Recent Pat Inflamm Allergy Drug Discov. 2019;13(1):38-48. (PubMed)
  10. Al-Abri SS, et al. Lancet Infect Dis. 2005;5(6):349-60. (PubMed)
  11. Leggat PA, Goldsmid JM. Travel Med Infect Dis. 2004;2(1):17-22. (PubMed)
  12. Ericsson CD. Int J Antimicrob Agents. 2003;21(2):116-24. (PubMed)
  13. Bae JM. Epidemiol Health. 2018;40:e2018043 (PubMed)

What are

probiotics?

Learn more about what probiotics are and how they are associated with health benefits

What to

look for

See key tips on how to choose a high-quality probiotic product

Our
strains

Read more about some of the world’s most documented probiotic strains and their diverse health benefits

Partager